2020-12-02

Savez-vous vraiment ce qui se cache sous vos pieds ?

Bien que le Québec soit doté de règles environnementales strictes, il se pourrait que votre maison soit entourée de sols contaminés. En effet, pendant de longues années, la réglementation en la matière a été contournée sans réelles sanctions.

Aujourd’hui, avec les études prouvant les dangers pour la santé et l’environnement des sols contaminés, il est important de savoir ce qui pourrait se trouver sous votre pelouse !

Voici donc les principaux contaminants qui peuvent se retrouver en zone résidentielle.
 

Du mazout provenant de fuites d’un réservoir d’huile à chauffage

Les systèmes de chauffage vieillissants ou mal entretenus sont à l’origine de la contamination d’une grande quantité de sols au Québec, surtout ceux fonctionnant au mazout. De l’huile à chauffage peut contaminer une portion de terrain si elle fuit d’un tuyau de remplissage ou d’un réservoir qui n’a pas été inspecté depuis longtemps. 

Bien qu’ils ne soient généralement pas nocifs pour la santé des occupants, les déversements de mazout mineurs peuvent causer des dommages au bâtiment et doivent être pris en main rapidement par des spécialistes en interventions environnementales résidentielles.

Du charbon provenant de l’époque où il était utilisé pour chauffer les bâtiments

Le charbon est un autre contaminant qui peut être retrouvé en zone résidentielle. Comme le mazout, il provient majoritairement du chauffage des bâtiments. À l’époque où les fournaises pouvaient être alimentées au charbon, il était fréquent d’aller porter les cendres encore chaudes au fond de la cour.

C’est pourquoi les résidents de certains vieux quartiers qui vont creuser dans leur jardin peuvent être en contact avec des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et des métaux lourds.

Des matières résiduelles dangereuses

Partout au Québec, des propriétaires découvrent parfois que leur tronçon de rue repose sur un ancien dépotoir dans lequel on a enfoui des pneus, du verre, des métaux et des déchets domestiques.

En plus des matières dangereuses enfouies sous leur terrain, ceux-ci doivent aussi composer avec des risques d’affaissement du sol et des émanations de biogaz.

Des cendres laissées par un incendie

Autrefois, il n’était pas rare d’enterrer les cendres et le bois carbonisé de bâtiments incendiés directement sur le lieu du sinistre, une pratique évidemment interdite aujourd’hui.

En fait, les cendres enfouies sont problématiques, mais des quantités considérables de plomb (provenant notamment de la peinture), de zinc et de cuivre peuvent aussi se retrouver dans le sol, à des seuils qui dépassent l’admissibilité en secteur résidentiel. 

Des matériaux de remblai potentiellement dangereux

Pendant de nombreuses années, les fonderies ont distribué gratuitement certains de leurs résidus industriels afin qu’ils puissent être utilisés comme matériaux de remblai. 

Aujourd’hui, il est connu que certains de ces résidus de fonderie peuvent contenir du nickel et d’autres métaux. Il n’est d’ailleurs pas rare de trouver des sols contaminés par des sables de fonderie sur des terrains résidentiels dans le secteur de Joliette, dans Lanaudière.

Votre terrain est-il contaminé?

Chez EBI Enviro Urgence, nous possédons une expertise unique en gestion des sols contaminés. Si vous pensez que l’un des contaminants présentés dans cet article est présent sur votre terrain, n’hésitez pas à faire appel à notre équipe.

Nous pourrons décontaminer votre terrain et disposer des sols contaminés conformément aux exigences des autorités, pour votre bien et celui de l’environnement.