2020-08-17

Vous êtes témoin d’un déversement accidentel d’une matière dangereuse ou vous demandez comment vous devriez réagir face à une telle situation ?

La procédure décrite dans ce texte explique la marche à suivre afin de contrôler un déversement de produits présentant des risques pour l’environnement et pour la santé et la sécurité des travailleurs et de la collectivité. L’appliquer correctement limitera aussi l’impact d’un tel incident sur l’environnement.

1 – Évaluer la situation

En cas de déversement accidentel, la première chose à faire est d’évaluer la situation à laquelle vous faites face. 

Vous devriez donc commencer par identifier quels sont les produits en cause et localiser visuellement et, avec prudence, la source de la fuite. Évidemment, si la matière déversée dégage des gaz toxiques ou peut causer une explosion, vous devriez vous éloigner des lieux de l’accident, délimiter un périmètre de sécurité et contacter rapidement une entreprise spécialisée en services d'urgence environnementale.

Pour en savoir plus sur une substance chimique, vous pouvez prendre connaissance de sa fiche signalétique (SIMDUT). Peu importe la nature de celle-ci, pour minimiser les risques, vous devriez demander l’aide de spécialistes en gestion des matières dangereuses.

2 – Arrêter ou maîtriser la fuite de produits dangereux

Si la matière à laquelle vous avez affaire pose peu de risques pour votre santé, vous pouvez tenter de maîtriser le déversement en attendant l’arrivée de l’unité d’intervention d’urgence environnementale.

Avant de vous approcher de la fuite, n’oubliez pas d’éteindre tout appareil ou dispositif pouvant créer une étincelle ou représenter une source d’ignition (cigarette, moteur, téléphone, etc.). Ensuite, dirigez-vous vers celle-ci avec le vent dans le dos (afin de ne pas respirer de vapeurs nocives),équipé de vêtements de protection et de gants appropriés.

Ensuite, vous pouvez maîtriser la fuite du mieux que vous pouvez en appliquant une des stratégies suivantes :

  • Diriger la fuite dans un contenant vide ; 
  • Placer des boudins absorbants ;
  • Déplacer le contenant qui fuit ;
  • Effectuer des réparations temporaires ;
  • Toute autre méthode pouvant être efficace et qui ne présente pas de risques.

3 – Confiner le déversement

Si le déversement a lieu à l’extérieur, sur le sol ou la chaussée, il sera important de protéger les bouches d’égout situées à proximité et d’isoler les cours d’eau avoisinants. Pour ce faire, vous pouvez faire un remblai de terre ou de sable pour retenir les contaminants. Vous pouvez aussi utiliser des matériaux absorbants pour empêcher la matière dangereuse de pénétrer dans le sol.

Si le déversement a lieu dans l’eau, vous pouvez ralentir la dispersion de la substance à l’aide de barrières flottantes, d’estacades ou d’un barrage rudimentaire.

Enfin, si le déversement a lieu à l’intérieur d’un bâtiment industriel, il faudra couvrir les drains et utiliser des matériaux absorbants pour éviter la dispersion sur la surface étanche.

4 – Récupérer les matières déversées

Pour récupérer les matières déversées et restreindre au maximum leur migration, vous devrez procéder en tenant compte des propriétés des matières et des conditions météorologiques. 

Vous pourriez donc avoir à demander à une entreprise de services sanitaires d’urgence de pomper les produits dangereux à l’aide d’équipements spécialisés ou même d’excaver le sol pour retirer les contaminants. 

Dans les situations plus simples, vous pourriez vous contenter d’absorber à l’aide de boudins, granules, sciure de bois, sable, etc.

Attention : toutes les matières ayant été en contact avec la matière déversée doivent être entreposées correctement jusqu’à ce qu’elles soient éliminées.

5 – Éliminer les matières contaminées

L’élimination des matières dangereuses doit se faire de manière conforme aux exigences des autorités. 

Par exemple, suite à un pompage, le contenu du camion-vacuum utilisé devra être acheminé dans un site de traitement ou d’enfouissement autorisé. Même chose si vous devez disposer de sols contaminés.

Si vous faites affaire avec une entreprise de services environnementaux, celle-ci devrait être titulaire d’un permis de transport de matières dangereuses lui permettant de circuler légalement sur les routes avec des matières résiduelles dangereuses.

6 – Préparer un rapport de déversement accidentel

La dernière étape implique la rédaction d’un rapport renfermant des informations pertinentes sur l’événement :

  • Date et lieu du déversement ;
  • Description de l’incident et description des dommages ;
  • Causes de l’incident ;
  • Mesures correctives temporaires et permanentes suite à l’événement ;
  • Description des dommages aux tiers le cas échéant.

EBI Enviro Urgence est là pour vous guider en cas de déversement de matières dangereuses

En conclusion, lorsqu’un déversement survient, il n’y a pas une seconde à perdre si vous voulez minimiser son impact sur la santé de la population et sur l’environnement. C’est pourquoi il est toujours préférable de contacter immédiatement un service d’urgence environnementale dès les premiers instants suivant l’incident.

En faisant appel à EBI Enviro Urgence pour vous aider à gérer une telle situation, vous vous assurez que la marche à suivre sera appliquée à la lettre et que les stratégies les plus efficaces seront mises en place rapidement. Sans compter que nous possédons plusieurs équipements spécialisés facilitant l’intervention.

En cas de déversement, votre meilleur réflexe est de nous contacter !